SPORTFAN.ch

Coaching et encadrement sportif

Partenaires

A+ R A-

Résultats 2019

Résultats 2019

Meeting de Lausanne, un 300 de fou et tests prometteurs

Nous voulions faire notre rentrée à Guin mais j'avais demandé de reporter d'une semaine en espérant une météo plus clémente. Et bien pour le poker à la météo, définitivement, je suis mauvais (comme dirais une des athlètes). La météo n'a pas été clémente avec les sprinters courts mais les conditions se sont nettement améliorées pour les sprinters longs et les demi-fonds.

Les chronos n'ont donc pas été fou fou sur 100m. Cependant, en tenant compte du vent -1.4 m/s, les 12.09 et 11.41 respectivement de Coralie Ambrosini WU23 et Jérémy Valnet MU18 sont de bons tests. Coralie a eu de très bonne sensation mais n'a pas pu cacher sa déception juste après la ligne en voyant le chrono. Elle espérait courir sous les 12'' pour sa première sortie! Ce n'est que partie remise, c'est certain! Clairement avec un vent de -1.4, la tâche était difficile et après analyse de la vidéo, on a pu voir des améliorations significatives sur le jeu fréquence/amplitude que l'on a travaillé ces dernières semaines.  Quasi même scénario pour le jeune Jérémy qui a déjà couru 11.14 cette annnée. Il est en phase d'apprentissage dans le groupe et apprend ... mais il apprend vite ;-)

Pour les sprints longs, de belles surprises. Pour Alizée Rusca WU23 qui a, je pense, compris ma volonté de la faire courir sur plus long, tout s'est passé pour le mieux et en prenant un départ plus que prudent. Elle stoppe le chrono sur 40.22 qui signifie pour elle une belle PB et elle qui être ainsi rassurée pour les prochaines compétitions où l'on va tester ce foutu 400m ;-)

C'était aussi une journée test pour Jérémy Valnet MU18 sur 300m pour voir ce qu'il a dans le coffre. Et bien pour son 2ème 300m, Jérémy a été servi et a assuré. Il a pu se frotter aux meilleurs. En effet, il avait dans son dos deux gros cablibres nationaux (son camarade de club, Charles Devantay et Luca Flück). Le Jérémy a fait sa course sans se soucier des 2 grands et nous grafifie d'un excellent 34.78 PB (meilleure performance fribourgeoise MU18).

Comme relaté, Charles était dans la même série que Jérémy mais pour lui qui repart en camp en fin de semaine, on s'était fixé un objectif assez chaud. Je lui avais dit que s'il courait en riant (pour sa première course outdoor) en dessous des 33'', ce serait pizza-frites . Et bien, mon gaillard a fait trembler le chrono de fort belle manière. Il réussit un 33.03 (PB, meilleure performance suisse 2019 et 4ème meilleure performance romande de tous les temps et bien sûr meilleure performance fribourgeoise de tous les temps sur la distance). Les voyants sont donc sur vert et comme on a pu analyser la course avec un de mes amis entraîneurs romands, on a vu (on peut le dire) pour une des premières fois depuis longtemps Charles courir au niveau où il doit courir. Merci Charly!

Les demi-fonds ont clos les compétitions du jour par un bon test sur 600m où François Ammann MU20 et Thibault Curty MU23 ont stoppé les chronos en respectivement 1'24.27 et 1'26.40, malgré une petite baisse de régime entre le 300 et 400m. Les plus jeunes ont aussi pu montrer qu'ils sont bien là puisque sur la même distance, les deux MU18 ont réussi de très bons temps en stoppant le chrono en 1'25.66 pour Max Henrotin et 1'25.93 pour Antoine Tâche.

Après ces temps prometteurs, on va retrouver presque tout ce petit monde (sans Charles qui est à nouveau en camp en Turquie) lors du match des 6 cantons à Genève ou à Bâle dans une semaine.

Félicitations l'équipe, GG 

Jérémy et Charles

Objectifs européens pour 2019

A quelques jours du début de la saison « outdoor » qui s'annonce encore, pour l'instant, pas très propice pour l'athlétisme et plus hivernale que prévue, tout le monde est dans les starting-blocks. Mes leaders, qui viennent de rentrer du camp de Pâques où l'on a pu encore peaufiner les détails, ainsi que tout le reste du groupe sont heureux de reprendre les compétitions pour voir si le travail d'hiver va porter ses fruits et montrer que tous ces sacrifices ont un sens.

Les périodes qui suivent la pause automnale et la saison en salle sont toujours longues et on a facilement l'impression de ne plus être dans le coup. On est très soucieux de savoir si l'on tout fait ce qu'il fallait pour rivaliser avec concurrents et faire trembler le chrono comme on aimerait. (Je vous rassure, tous les autres athlètes ont les mêmes doutes)

Selon ce que j'ai vu durant cet hiver et la préparation, je pense que le groupe est prêt! Nous allons y aller, étape par étape, sans se brûler et en suivant notre carnet de route.

Comme l'infirmerie ne compte qu'un athlète au compteur (Yan Volery) pour qui, je l'espère, l'arrêt ne sera pas trop long et sans conséquence, je peux être confiant et avoir le sourire. Pour l'instant, tout se passe comme prévu. La saison d'hiver nous a déjà apporté de belles surprises et j'espère que celle qui va commencer continuera à faire de même.

Je suis impatient de voir le groupe des athlètes que j'entraîne à l'oeuvre et qui plus est sous les nouvelles couleurs du club (SAB) et je leur souhaite un gros M…. pour ce début de saison.

 

Bonne saison « outdoor » 2019 à toutes et tous!

 

New Color

 

Championnats suisses jeunesse,  2 médailles à la clé

Les jeunes ont largement confirmé leur progression et le test d’hiver est concluant (les objectifs sont atteints). On revient même, grâce à Jérémy Valnet MU18, avec deux médailles de bronze. En effet, Jérémy réussit à décrocher le bronze sur 60m (7.13) et sur le 200m avec une PB à la clé (22.67). En résumé, on peut faire une analyse simple, il va vite et tient la distance. Sa transition dans le groupe promotion lui a montré que le boulot commence mais que si l’on bosse, cela paye. Tu es sur le bon chemin ;-), Félicitations !

 

En MU20 pour Mathieu Jungo, après un samedi en demi-teinte, le dimanche s’est mieux passé. Il se hisse en finale B sur 200m où il stoppe le chrono à 22.97 contre 22.89 en séries. De bonnes courses mais il doit et peut aller bien plus vite, parole d’entraîneur !

En MU20, Romain Frossard était aussi au départ du 60m. Pas dans sa discipline de prédilection, le 60m, il réalise un temps de 7.71 en séries. On le retrouvera, lui, c’est sûr pour la saison outdoor sur les distances 200-400m où il pourra mieux montrer de quoi il est capable.

Pour les demi-fonds, nous avions nos deux MU18, Max Henrotin et Antoine Tâche au départ. Max Henrotin engrange de l’expérience et réalise un 2’50’’36 contre une PB extérieur à 2’48’’63. Il pulvérise cependant sa PB indoor qui était à 3’07’’84. Antoine Tâche, lui, récolte les fruits de son travail. A cet âge, la progression est faite de hauts et de bas. On apprend à gérer les entraînements, la charge de ceux-ci et souvent on se met à douter. Ces suisses auront fait du bien à Antoine. A l’image de son gros boulot d’hiver, il progresse! Il améliore en deux fois sa PB (outdoor) avec 2'41’’37 en séries et 2’39’’77 en finale le dimanche (signe qu’il en a sous le pied et tient la distance). Félicitations Antoine, une 5ème place pleinement méritée !

 

Top les jeunes ! Coach GG

 

 

Jérémy Antoine

 


 

Dur dur ce WE sur les championnats suisses de cross 2019

Sur un champ gras et vallonné, le cross court peut apporter son lot de surprises. Athle.ch annonçait son favori (Thomas Gmür) ! Il n’a vraiment rien pu faire sur ce parcours. Yan Volery , par contre, semblait, à la fin du 1er tour, en mesure de jouer les troubles fêtes! Mais, lui aussi n’a pas réussi à perturber un Marco Kern qui a fait plaisir à voir et qui remporte sans concurence dans la catégorie cross-court. Yan Volery réussit, malgré tout, une belle course et a prouvé qu’il en a sous le pied et qu’il sera un animateur des courses en Suisse en 2019. Il termine au 7ème rang en 10’41’’ à 34’’ du vainqueur. Thibault Curty a aussi pris de départ du cross court et termine au 26ème rang en 11’27’’ (à 1’20’’ du 1er). Petite transition pour les demi-fonds et on se remet au boulot pour la préparation de la piste en passant par les CSuisses de 10km sur route pour Yan.
 
En MU18, deux sabistes au départ, après un premier tour en restant au contact ( un peu trop vite sur peut-être), Antoine Tâche termine au 19ème rang (39 au départ) en 19’50’’ à 2’06’’ du vainqueur et Max Henrotin au 24ème en 20’08’’ (2’24’’ du 1er). Une expérience supplémentaire au compteur où on peut voir que le cross est un passage obligé dans la progression en demi-fond.
 
Bravo à tous, coach GG
 
 
Yan, CS cross 2019
 

Une citation de Nelson Mandela pour résumer le WE des championnats suisses Elites en salle 2019.

« Je ne perds jamais, soit je gagne, soit j’apprends ».


Personne n’a été à la fête ce WE malgré une très belle médaille d’argent sur 400m. Il n’a pas atteint son objectif qui était de se qualifier pour les « Europes » en salle mais on a vu un Charles qui a pris des risques ! Presque un peu trop cette fois, mais je ne vais pas le lui reprocher car je l’ai assez fait dans le passé. En passant en finale au 200m en 22.60 devant Ricky, c’était peut-être et sûrement un peu vite cette fois et il l’a payé sur les 50m derniers mètres. Que d’émotions ! Cela n’a pas passé pour cette fois, mais on a vu un autre Charles qui peut entrevoir de belles choses.


Pour Coralie Ambrosini, après un samedi en demi-teinte, 7.66 en série et 7.70 en demie (des temps qui ne correspondent pas à ce qu’elle espérait), les sensations bizarres qu’elles avaient eu durant la semaine qui a précédé ces championnats se sont confirmées et plutôt deux fois qu’une puisque le dimanche n’a pas pu la consoler. Sur le 200m, après un super premier 100m (11.86-88), elle s’est trouvée devant un mur à 20m de l’arrivée (au final, un temps d’entraînement, 25.13) et une grosse déception. Comme elle me le confiait, un WE à oublier au plus vite et après quelques jours de transition, on se remet au boulot pour des nouveaux objectifs (Coralie n’a pas l’habitude de baisser les bras et les objectifs chronométriques de l’hiver sont atteints).


Pour Yan Volery, L’objectif des 8’40’’ n’est pas atteint. Il a réussi une solide course dans un peloton qui a fait l’accordéon durant plus de 2km. Ce n’est pas une forme qu’apprécie spécialement Yan. En réalisant un 8’46’54’’ (PB), il voit que le travail d’hiver est correcte et peut continuer sur cette voie pour la préparation des prochains objectifs, soit les suisses de cross et les suisses de 10km sur route.

Pour Alizée Rusca, elle espérait s’approcher de ses PB’s. Elle peut garder l’image d’une série avec Mujinga et prendre la phrase de Nelson Mandela comme « leitmotiv »

 

Félicitations du coach GG.

L’athlétisme est un sport exigeant où la défaite est encore plus dur à porter que dans un sport d’équipe ...

-- Photos sur FB --

Charles en argent